空気を撮ろうとする試みは、見えない物を意識する取り組みとして始めた。人間の目とは異なり、カメラが中空でもピントを合わせたままでいられるという違いは、空気を撮れると確信した瞬間であった。

そこに、何かが在ると思えること。そして、在ると仮定して、そこから、学ぶことができること。このことが、今の時代に必要とする知恵だと思うのだ。

空気は…

Prendre l’air en photo, c’est comme l’essai en vue de sentir l’existence de ce qui est invisibles. Différents des yeux humains, les appareils photo peuvent être au point sur rien de visible. Ce fait m’a convaincu qu’ils peuvent capturer l’air.

Et, pouvoir imaginer l’existence de ce « rien » et apprendre quelque chose par elle, c’est le savoir essentiel dans notre temps.

L’air n’exclut ni les vieilles ni les jeunes, ni les femmes ni les hommes, ou ni les coupables ni les innocents. Il entoure tous les êtres humains, qui ne pourraient pas vivre sans lui. Prendre l’air en photo, ce n’est pas l’acte absurde, mais celui d’imagination envers les êtres invisibles, par lequel on apprend quelque chose. D’ailleurs, il est le plus difficile pour nous, êtres humains, de prêter attention dans la vie quotidienne à l’air, une existence invisible et la plus importante. Si on est aussi attentif que l’on puisse « voir » quelque chose dans l’air, on pourra découvrir beaucoup de trésor dans n’importe quelle chose.

Ce tome est le deuxième d’une série des livres de photo-images « Air ».

『空気売りの少女』 / La petite marchande d’air
あるほなつき作(絵:さとう なつき、写真:前田 有歩)訳: Miho Yamazaki

*写真は2016年9月の神宮(外宮)